top of page

L'éducation du chiot : Et si c'était un peu différent de ce que vous pensiez ?

Dernière mise à jour : 1 mai 2023


Beaucoup de nouveaux adoptants veulent bien faire pour l'arrivée de leur compagnon, et se posent un million de questions. L'une d'elle m'a marquée parce qu'elle revient souvent : Comment ne pas faire d'erreur?

C'est une peur réelle chez une majorité de gens qui prennent un chiot. Comment être sûr que l'on fait bien ?

Et bien rassurez vous, si vous vous posez la question, c'est que vous êtes déjà sur la bonne voie! Ça ne veut pas dire que vous ne ferez pas d'erreurs, et n'en soyez pas effrayé. Tout le monde fait des erreurs. L'important est de se questionner régulièrement, d'observer, et d'apprendre de votre chien.

Il existe une multitude d'avis et conseils sur l'éducation du chiot et je suis consciente qu'il est parfois difficile de s'y retrouver. Je vais vous donner ici quelques petits conseils, sans pour autant vous donner de directive. Chaque chien est différent et évolue à son rythme, il est donc important de s'adapter à celui que vous aurez choisi et de ne pas se comparer aux autres!


La seule chose que l'on souhaite quand son chiot arrive à la maison, c'est qu'il se sente bien. Outre le fait de lui emménager un coin à lui, de lui offrir de beaux jouets et gamelles, il est surtout important de lui laisser le temps! Ne vous précipitez pas pour lui apprendre la marche en laisse, ou le assis. Laissez lui le temps de découvrir son nouvel environnement, laissez le prendre ses marques, observez le, apprenez à reconnaître ce qu'il aime, ce qui l'effraie, ce qui le rassure etc.

L'apprentissage des ordres de base peut venir plus tard. Laissez vous quelques semaines avant de commencer quoi que ce soit.

Attention, ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas le sortir, ou pas le tenir en longe lorsque vous êtes dehors par exemple. Ça signifie simplement que dans un premier temps, il est plus important d'apprendre à se connaître et d'apprendre à votre chiot à découvrir son environnement (que ce soit dans la maison ou à l'extérieur), avant de vouloir un chiot qui marche aux pieds ou qui s'assoie quand vous le lui demandez.


Apprendre à son chiot qu'il peut se retrouver seul dès les premiers jours est également une étape cruciale. Votre nouveau compagnon doit prendre conscience que parfois vous serez avec lui, et parfois vous devrez le laisser seul quelques heures.

Laissez le quelques minutes tout seul chaque jour, en augmentant très progressivement la durée de vos absences. Commencez par aller à la boite aux lettres par exemple, puis la fois d'après un peu plus loin dans la rue, et ainsi de suite. N'allez pas trop vite, s'il reste seul plusieurs heures dès le début, il risque d'être angoissé en grandissant. De même s'il n'est jamais laissé seul pendant ses premières semaines et que d'un coup il se retrouve seul plusieurs heures, ça risque d'être la panique. Il faut trouver un juste milieu entre les deux !


Autre chose importante (surtout pour nous en réalité) c'est la propreté.. Quel propriétaire n'a jamais rêvé d'avoir un chien propre de suite?

Malheureusement si certains apprennent très vite, d'autres mettent plus de temps et ça reste tout à fait normal ! Les sphincters du chiot ne lui permettent naturellement pas de se retenir longtemps avant ses 6 ou 7 mois. Il n'est donc pas rare d'avoir des petits accidents lorsqu'il doit se retenir de longues heures, et ce plusieurs mois après l'adoption ! Pas de panique ça rentre dans l'ordre dans la plupart des cas en grandissant.

Cependant, les problèmes de propreté chez le jeune chien peuvent parfois être liés à autre chose, comme un stress quelconque, ou encore un problème de santé. La meilleure chose à faire si votre chien met un peu de temps à être propre restera de faire un check up vétérinaire, et de demander de l'aide à un/e comportementaliste.


Petite parenthèse : Comment apprendre à son chien à être propre?


En le sortant quelques minutes après une longue sieste, après un repas, après un moment de jeux ou encore après une balade très stimulante.

Vous observerez que votre chiot ne fait pas forcement ses besoins pendant les balades. Rien d'étonnant! L'environnement est tellement stimulant qu'il est facile pour lui d'oublier qu'il a envie de faire pipi.

Pour lui faire faire ses besoins, favorisez les endroits calmes au maximum, restez assez statique, de préférence dans un endroit avec de l'herbe, et laissez votre chiot renifler. Il finira par faire s'il n'est ni stimulé par son environnement, ni par vous.

Éviter de lui apprendre à faire sur une alèse ou sur du journal à l'intérieur de chez vous, parce qu'il sera plus compliqué de lui apprendre à arrêter de le faire à cet endroit là ensuite.

Ne le grondez pas non plus lorsqu'il fait à l'intérieur, emmenez le simplement à l'extérieur.

Félicitez avec la voix à chaque fois qu'il fera dehors (mais ne l'interrompez pas pour donner une friandise ou faire une caresse. Attendez plutôt, et faite le juste après qu'il ait terminé !).



Autre moment important, les phases de repos ! Jouer, se balader, découvrir, sont des moments très agréables certes, mais ne surmenez pas votre petit protégé, et commencez dès à présent à instaurer des moments de calme, et à les récompenser.

Un chien doit savoir qu'il ne sera pas toujours en activité et qu'il y a des moments où vous ne vous occuperez pas forcément de lui, même si vous êtes à la maison! On pense souvent à récompenser lorsque le chien fait quelque chose, mais récompenser quand il ne fait rien est également une manière de travailler !

Il s'allonge calmement près du canapé lorsque vous vous posez ? Glissez une friandise sans rien dire! faites le aussi souvent que possible, dès qu'il se pose, une petite croquette (pas obligé de lui donner des friandises grasses, vous pouvez vous servir de ses propres croquettes !) Petit à petit en faisant ça, vous valorisez le fait de se poser calmement à vos côtés. Vous aurez besoin de récompenser de moins en moins, et petit à petit votre chien le fera naturellement.

De même à l'extérieur, n'hésitez pas à parfois vous asseoir sur un banc, et le laisser se poser pour regarder autour de lui.


Ne répondez pas toujours à ses sollicitations.

Aussi mignon soit-il, si votre chiot apprend qu'à chaque fois qu'il vient vous voir, vous mordiller ou aboyer près de vous, il obtient de l'attention, il s'en souviendra et cherchera à vous solliciter systématiquement de cette façon. Petit à petit il augmentera même son comportement jusqu'à ce que finalement vous cédiez, et répondiez à sa demande. Il sera ensuite plus difficile de lui faire perdre cette habitude.

Si votre chiot tente de jouer avec vous, attendez parfois simplement qu'il se détourne de vous pour ensuite le rappeler et finalement jouer avec lui. Il comprendra ainsi que ce n'est pas en vous sollicitant qu'il a eu de l'attention, mais au contraire quand il se détourne de vous.


Enfin dernier point que je voulais aborder ici, celui de la socialisation et de la sociabilisation.

N'hésitez pas à prendre votre chiot dans des endroits divers pour lui faire découvrir un maximum de chose tant qu'il est encore petit.

Mais attention ! pas n'importe comment.

Il est facile de tomber dans le piège et d'emmener son chiot dans des endroits bondé de monde pendant des heures ou au milieu de beaucoup de nouvelles choses, en pensant bien faire.. malheureusement trop de stimulations vont épuiser les capacités de votre chiot et avoir un effet inverse, il fera une overdose d'informations et peut ensuite développer de l'anxiété ou des phobies lorsqu'il recroisera ces stimulations.

La solution ? Lui faire découvrir de nouvelles choses progressivement, en prenant son temps, et pendant des durées limités.

Par exemple vous voulez lui faire découvrir les voitures ? Allez dans un endroit où vous pouvez vous mettre à une certaine distance de la route, avec un passage modéré de voiture, et laissez le regarder. Restez y quelques minutes puis passez votre chemin. (Vous pouvez récompenser lorsqu'il regarde les voiture sans réagir ! Encore une fois on peut récompenser le fait de ne rien faire!)

Ou encore vous voulez qu'il rencontre des copains ? Allez dans un endroit où il pourra croiser 1 ou 2 chien et ne restez pas des heures. Laissez le dire bonjour, regarder, renifler et poursuivez votre route. Les fois suivante laissez le jouer un peu, mais pas trop longtemps et continuer votre chemin. Évitez les gros groupe de chiens qui jouent brutalement ou en se courant après à moins que vous ayez une très bonne lecture de votre chien. Préférez des petits groupes sur des courtes durées.


Enfin dernier détail, avoir un chien signifie travailler ses apprentissages toute sa vie. Comme nous humains, les chiens vivent des expériences et apprennent jour après jour, tout au long de leur vie. Vous aurez des jours avec et des jours sans. Soyez patients, bienveillants, et faites de votre mieux!


J'espère que ces quelques conseils auront pu vous éclairer, bien entendu ça reste très peu détaillé, et il existe une quantité d'autres choses à savoir lorsqu'on adopte un chiot (concernant la nourriture, les jeux, la croissance, les balades etc).

Mon idée ici, était de vous parler de certains points qu'on aborde parfois très peu dans les écoles de chiots ou lors de séances d'éducations. Le repos, la solitude, ou encore la façon de socialiser (et sociabiliser) son chiot.

Pourquoi ces points là en particulier ? Parce que lorsque le chien grandi, et qu'on fait appel à moi pour des troubles de comportements, ce sont les points qui n'ont souvent pas été abordés correctement et qui ont menés aux problèmes actuels du chien en question.


Si vous avez des questions ou des difficultés, n'hésitez pas à me contacter ou contacter un professionnel de votre région! Sachez qu'il n'existe pas de questions bêtes, et qu'il vaut mieux demander plutôt que rester seul et en difficulté.





Article écrit par Adélie Perrard




97 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


  • Instagram
  • Facebook
  • LinkedIn
bottom of page