top of page

Trouble du comportement chez le chien : la peur d'être seul

Dernière mise à jour : 22 févr. 2023

Certains l'auront remarqué, donner un jouet fourré avec des friandises ou bien un os à mâcher pour occuper son chien ne l'empêche pas forcément de hurler pendant des heures ou de détruire votre intérieur. Oui mais pourquoi ?



chien ayant détruit le canapé

Il faut savoir qu'un chien incapable de rester seul sans faire de dégâts, ou sans aboyer en continu, est très souvent un chien qui panique à l'idée de ne plus vous

voir dans la même maison, ou pire, dans la même pièce que lui. (On connaît tous le chien qui nous suit jusqu'aux toilettes!) C'est une peur qu'il ne peut pas contrôler et qu'il cherchera à inhiber en rongeant votre canapé, en aboyant de détresse ou en cherchant à sortir par tous les moyens. Il finira par être soulagé uniquement lorsque vous reviendrez, et, trop heureux, mettra du temps à calmer son excitation à votre retour.

Ce trouble du comportement possède un nom : l'anxiété de séparation.



Les premiers conseils donnés par une majorité d'éducateurs, vétérinaires ou autres professionnels, sont souvent de donner au chien de quoi s'occuper pendant votre absence, comme des jouets, ou des os à mâcher. Donné avec beaucoup de bienveillance, ce conseil est pourtant insuffisant lorsque le problème du chien s'avère être de l'anxiété de séparation. Effectivement pour un chien qui s'ennuie ou qui n'est pas assez sorti, ou encore pour un chien qui préfèrerait simplement venir avec vous sans pour autant être anxieux, c'est un bon compromis. Mais lorsqu'il s'agit d'aider un chien à surmonter sa peur de la solitude, ça ne suffit plus. Bon nombre de propriétaires se retrouvent désarmés face à leur compagnon qui continue à aboyer ou détruire.

Pourquoi ça ne fonctionne pas ? Simplement parce que le fait de donner un renforçateur positif (friandise, jouet, caresse etc) afin d'aider le chien à surmonter une peur, ou à être plus à l'aise dans une situation, ne marche que lorsque le renforçateur survient APRES ce qui pose problème au chien.

Jouets d'occupation pour chien

Prenons l'exemple d'un chien qui a peur de l'aspirateur. On aidera le chien à se désensibiliser en associant l'aspirateur à quelque chose d'agréable comme un kong fourré par exemple. Et à chaque fois que vous sortirez l'aspirateur, vous sortirez également le kong pour le donner au chien juste après. Le chien associe l'aspirateur au fait d'avoir son délicieux jouet et bingo, l'aspirateur n'est plus si terrifiant ! (bien sur je vous donne une version accélérée des faits juste pour l'exemple, et ce genre d'exercice prend un peu de temps et se fait progressivement).

Maintenant pour le cas de la solitude, lorsque vous donnez votre kong fourré AVANT votre départ (parce qu'il est impossible de le donner après bien sûr) le chien n'est pas encore dans un état de stress ni confronté à la solitude qui l'effraie tant puisque vous êtes encore là. Donc votre chien ne peut pas faire une association positive entre votre absence et le jouet. Au contraire le kong devient parfois même un anticipateur de votre départ, et le chien peut simplement se mettre à stresser à la vue du jouet. On obtient alors l'effet complètement inverse de ce que l'on souhaite.


Si les jouets ne sont pas la solution pour ce trouble du comportement alors quelle est-elle ?

Il existe un protocole appelé désensibilisation systématique qui consiste à réapprendre au chien à rester seul, de façon progressive et respectueuse. Ça demande un investissement personnel de la part des propriétaires et une bonne organisation, mais une fois que le chien apprend, c'est pour toute sa vie !


N'hésitez pas à vous rapprocher d'un/e professionnel/le du comportement canin pour vous aider si vous rencontrez un trouble quelconque du comportement avec votre chien.



Article écrit par Adélie Perrard

Sources : Malena DeMartini-Price, Treating separation anxiety in dogs, Dogwise publishing, 2014.








Posts récents

Voir tout
  • Instagram
  • Facebook
  • LinkedIn
bottom of page